zéro tabou sur la menstruation pour garder nos filles à l’école

zéro tabou sur la menstruation pour garder nos filles à l’école

 

Sommes-nous toujours réticents, dans l’année 2020, de parler de la menstruation ? En effet, pour atteindre l’ODD 4, le tabou qui s’entretient autour de la menstruation doit être levé. La menstruation constitue un obstacle pour le succès dans l’éducation des filles.

Ceci s’adresse aux femmes et aux hommes, puisque la menstruation n’est pas seulement « affaire de la femme ». Cette époque est révolue.

Savoir des choses sur la menstruation peut aider un couple à vivre une intimité réussie et une confiance totale. En plus, tous les deux partenaires améliorent leur savoir et leur compréhension sur le corps de l’autre.

Certains points doivent être soulignés :

  • Une fille n’est pas « salle » pendant la menstruation. à La menstruation est tout à fait naturelle et normale.
  • Si une fille n’a pas de règles pendant longtemps, il est recommandable de voir un médecin. (Cela peut être un indice d’une grossesse, mais il y a d’autres raisons pour l’absence de la menstruation).
  • Il est important de veiller à une bonne hygiène (toujours ! mais particulièrement pendant les règles) : se laver les mains avant de toucher le vagin ou avant d’introduire les doigts dans le vagin.
  • Il n’est pas impossible de faire l’amour pendant la règle si on tient compte d’une bonne hygiène.
  • MAIS : une fille peut aussi tomber enceinte PENDANT sa règle. Le sperme peut rester intacte dans le vagin pendant plusieurs jours. La règle n’est pas une contraception !
  • Il est possible qu’une fille souffre de malaises pendant ses règles (vertiges, maux de ventre, mauvaise humeur). Il est donc important de pouvoir compter sur le soutien moral du partenaire pendant ce temps !

Le plus important : Parlez de la règle ensemble ! Posez des questions ! Faites de recherches en ligne ! Achetez des produits hygiéniques pour vos filles, cousines, sœurs, copines etc.

Il est très triste que beaucoup de filles n’ont toujours pas une bonne compréhension de la menstruation. Ce manque de compréhension entretien donc une mauvaise éducation sur la menstruation et par conséquent met en cause leur bien-être.

Souvent, ce manque de compréhension par rapport au propre corps est lié à un sentiment de honte. Nous devons briser ce tabou et finir avec cette honte ! Chaque femme doit être encouragée à découvrir son corps librement, y compris les parties intimes.

Beaucoup de filles ont peur d’introduire un tampon pour la première fois. Encore une fois le conseil : si vous êtes expérimentée avec les produits d’hygiène, aidez vos proches à mieux comprendre comment cela fonctionne.

Quelles options y-a-t-il ?

Le tampon : Il est un mythe infondé que l’introduction du tampon cause des douleurs ou affecte la virginité. Au début, on a besoin d’un peu d’exercice, mais après le tampon est une solution discrète et sûr – sans effets secondaires (s’il est changé régulièrement avec des mains propres !! Selon la quantité de sang, tous les 2 – 4 heures !)

Introduisez le tampon sur la toilette avec un ou deux doigts – retirez-le à travers la petite corde. Ne vous inquiétez-pas, un tampon ne peut pas se perdre dans le vagin !

Cependant, l’utilisation de cette solution n’est pas sans impact sur l’environnement. Il s’agit là de productions de beaucoup déchets.

Serviettes hygiéniques jetables : Il s‘agit d’une couche en tissu qu’on peut facilement mettre dans le dessous. Pourtant, quand une femme saigne beaucoup, il y a le risque que le sang déborde la serviette hygiénique. Il est donc mieux de la combiner AVEC un tampon ou de l’utiliser à la fin des règles quand il n’y a plus beaucoup de sang.

Là encore, nous assistons à une production de déchets non négligeable.

Serviettes hygiéniques lavables et réutilisables : En principe, il vaut la même chose que pour les serviettes hygiéniques jetables. Mais bien sûr, les serviettes lavables ou en pagnes sont plus écologiques.

Pourtant, le lavage prend du temps et du travail mais surtout pour que cette méthode soit efficace il faudra garantir une bonne sensibilisation des filles sur la pratique. Il est aussi très important de veiller au lavage régulier et à la bonne hygiène.

Même si cette dernière solution semble déjà assez respectueuse de l’environnement, ce que nous recommandons est absolument plus pratique et écologique.

Notre recommandation : LA COUPE MENSTRUELLE – confortable, hygiénique et écologique !!

Source: https://www.selena.care

Il s’agit d’une coupe, plus précisément d’un petit réceptacle, qui recueille le sang. Il faut le plier et l’introduire à l’intérieur du vagin, semblablement au tampon. L’avantage : il n’y a zéros déchets et on peut l’utiliser pendant même plusieurs années.

La coupe menstruelle a une capacité à contenir plus de sang que le tampon. Toutefois, on doit la vider régulièrement (toutes les 2 – 6 heures).

Cette solution se positionne très en faveur des ODD dans ce sens où, non seulement elle assure le bien-être des jeunes et femmes mais la coupe menstruelle réduit également et cela de manière drastique la pollution environnementale liée aux menstruations.

Enfin, pour assurer une éducation de qualité aux jeunes filles telle que prévu par l’Objectifs 4 du Développement Durable il faudra faire en sorte que la menstruation ne soit plus un obstacle.

Curieux ? Partagez vos expériences et vos recommandations et briser le tabou de la menstruation. Avez-vous déjà partagé cet article avec votre partenaire amoureux ?

Laisser un commentaire

Résoudre : *
20 + 3 =